Centre d'aide

Explorer notre base de connaissance
article

FAQ - SDK, version bêta

 

1/ Est-il possible d’activer le consentement GDPR ?
Le consentement GDPR peut être activé au moment de la phase d’intégration du SDK. Le contenu du premier message envoyé au visiteur lui demandant son consentement pourra être paramétré par le client. Par ailleurs, il faudra également renseigner le lien menant vers une page précisant les conditions juridique de la marque. 
 
2/ Est-ce qu’il est possible d’intégrer des bots externes ? 
Non inclut dans la version bêta.
 
3/ Sera-t-il possible de changer l’emplacement du bouton de chat ?
Dans la version bêta, nous positionnons par défaut le bouton de chat en bas à gauche. L’intégrateur peut choisir de modifier cet emplacement, par contre le visiteur ne pourra pas la changer comme bon lui semble en cliquant sur le bouton de chat et en le faisant glisser au sein de l’écran mobile.
 
4/ Sera-t-il possible pour un visiteur de retrouver l’historique de ses conversations mobiles sur desktop ?
Non inclut dans la version bêta, néanmoins un visiteur authentifié sur une application mobile et authentifié sur cette même application sur un autre appareil mobile (ex. tablette) pourra retrouver l’ensemble de l’historique de ses conversations issues de ces différents outils. 
 
5/ Sera-t-il possible de paramétrer le SDK depuis l’admin (customisation couleur/police…, activation/désactivation du bouton de chat…) ?
Non inclut dans la version bêta, l’ensemble des paramétrages du SDK devront être fait directement par l’intégrateur lors de l’intégration du SDK dans l’application.
 
6/ Quelles étapes pour intégrer le SDK ?
  1. Création d’une nouvelle application mobile dans l’admin (iOS et/ou Android). Une fois que les informations sur les applications mobiles clients auront été renseignées, une clé secrète et un ID d’application seront communiqués en vue de la seconde étape d’intégration. Cette première étape est simple et rapide, et ne nécessite qu’une dizaine de minutes
  2. Intégration du sdk dans les applications mobiles du client. Cette opération ne nécessite que quelques heures de développement par les intégrateurs côté client. En utilisant la clé secrète et l’ID d’application fournies par iAdvize lors de l’étape 1, l’intégrateur pourra intégrer le SDK et customiser l’interface de conversation, le bouton de chat, le lien GDPR… Il pourra s’appuyer sur une application de démo et une documentation technique mise à disposition sur Github. Par ailleurs, des Cheat Sheet sont d’or et déjà disponibles pour expliquer le déroulé de cette seconde étape.
 
En savoir plus (→ lien article pour activer le sdk à venir)
 
7/ Les opérateurs (pro et experts ibbü) pourront-ils utiliser les réponses pré-enregistrées ?
Oui, les conseillers et experts ont accès aux mêmes fonctionnalités que lorsqu’ils traitent une conversation Social/Messaging (hors tags de fin de conversation).
 
8/ Sera-t-il possible de bloquer un visiteur malveillant provenant d’une app mobile ?
Non inclut dans la version bêta, par contre un expert ou un agent pro pourra toujours le faire pour une conversation chat classique, c’est à dire pour un visiteur qui chat sur le site web.
 
9/ Les opérateurs (pro et experts ibbü) pourront-ils voir l’écran mobile sur lequel est le visiteur ?
Non inclut dans la version bêta.
 
10/ Sera-t-il possible d’ajouter des tags aux conversations ?
  • Conversation traitées par des agents : oui
  • Conversations traitées par des experts ibbu : non (impossible depuis le pupitre et l’application mobile ibbü)
 
11/ Comment seront gérés les slots dédiées aux conversations mobiles ?
Les agents et experts recevront en mode “push” les conversations issues des applications mobiles. Ces conversations mobiles sont gérés dans des slots indépendants des slots dédiés aux conversations chats classiques. Autrement dit, si un agent (ou expert) peut recevoir 3 conversations chat maximum, qu’il a justement 3 conversations chat ouvertes, alors cet agent pourra recevoir jusqu’à 2* conversations mobiles supplémentaires sur son pupitre.
2* : limite de conversations mobiles qu’un agent ou expert pourra reçevoir dans le cadre du lancement de la première version du SDK
 
12/ L’agent pourra-t-il relâcher une conversation pour libérer un “slot mobile” ?
Oui:
  • Cas 1 : Si le dernier message de la conversation est un message visiteur, que l’agent relâche cette conversation, alors la conversation sera ré-attribuée à un agent disponible pour traiter cette conversation
  • Cas 2 : Si le dernier message de la conversation est un message agent, que l’agent relâche cette conversation, alors la conversation ne sera pas ré-attribuée. Si ensuite, un nouveau message visiteur est apporté, la conversation sera ré-attribuée vers un agent disponible. Si au bout de 7 jours, aucun message visiteur n’est apporté, alors la conversation sera clôturée automatiquement.
Dans tous ces cas, si aucun agent n’est disponible, la conversation passe en attente et sera distribuée dés qu’un agent sera de nouveau disponible.
 
13/ L’expert ibbü pourra-t-il relâcher une conversation pour libérer un “slot mobile” ?
Non. Un expert peut seulement fermer définitivement une conversation.
 
14/ Que se passe t’il si l’expert ibbü ou l’agent ne répond pas au 1er message du visiteur ?
Si l’agent ou l’expert n’apporte aucune réponse dans les 5min suivant le premier message du visiteur, alors cette conversation sera ré-attribuée à un opérateur disponible.
 
15/ Que se passe t’il si l’expert ibbü ou l’agent ne répond pas au(x) message(s) du visiteur ?
Si l’agent ou l’expert n’apporte aucune réponse dans les 12h suivants le dernier message du visiteur, alors cette conversation sera ré-attribuée à un opérateur disponible.
 
16/ Que se passe t’il si le visiteur ne répond pas au(x) dernier(s) messages de l’agent ou de l’expert ?
Soit l’opérateur décide de clôturer définitivement la conversation, soit elle sera automatiquement clôturée au bout de 7 jours. Si le visiteur répond par la suite, une nouvelle conversation sera créée et attribuée à un des opérateurs disponibles. 
 
17/ A quel opérateur est attribuée la rémunération liée à une conversation ?
La rémunération est toujours attribuée au dernier opérateur ayant traité la conversation (autrement dit à l’opérateur à l’origine du dernier message, avant la clôture définitive de la conversation).
 
18/ Sera-t-il possible de créer des règles de ciblage et d’y associer une règle de distribution ? Ex : Je veux afficher le bouton de chat uniquement sur les pages « Jardin » et que les conversations soient distribués vers les experts correspondant.
Non. Dans la version bêta du SDK, il ne sera pas possible d’utiliser les règles de ciblage pour choisir à quel utilisateur de l'application nous proposerons une conversation. Néanmoins, il est bien possible de distribuer les conversations vers le bon groupe de distribution grâce aux règles de routing.
 
Voici les étapes à suivre : 
  1. Créer une règle de ciblage app mobile” dans l’admin (encore une fois : cette règle ne servira pas à cibler, mais uniquement par la suite à distribuer. Ces réglages seront simplifiés dans une prochaine version du SDK).
  2. Associer cette règle de ciblage à une règle de distribution (comme pour le chat sur Desktop)
  3. Récupérer l’ID de la règle de ciblage créée en étape 1.
  4. 4/ Intégrer cet ID sur la page de votre application où vous voulez afficher le bouton de chat, dans le code fourni par le SDK.
Exemple de code avec ID à venir.
 
Précisions : il n’est pas possible dans la version bêta de créer des règles de ciblage comme sur Desktop. Les critères de ciblage proposés ne fonctionnent pas pour mobile. Lors de la création de la règle, vous choisissez donc le canal “Application Mobile”, vous ne disposez d’aucun critère, et vous sauvegardez la règle.
Charge ensuite à l’intégrateur de choisir d’afficher le bouton de chat uniquement sur la page “Jardin” (par exemple) avec par exemple, des règles personnalisées d’affichage qu’il devra mettre en place lui-même dans l’application. Le targeting doit donc être géré et paramétré côté client, lors de l’intégration du SDK dans l’application.
 
 
19/ Quel sera le poids du SDK ?
  • Android : ~300ko
  • iOS : ~ 7Mo
 
20/ Quels sont les gestionnaires de packages ?
  • Android : jCenter
  • iOS :  Cocoapods/Carthage

Commentaires